Retours d’expériences de démarches participatives en santé

Retours d’expériences de démarches participatives en santé

Pourquoi contribuer à ce recueil d’expériences ?

 

Pour la période 2019-2024, la Haute Autorité de santé a retenu six axes stratégiques, dont le 2ème est intitulé  « Faire de l’engagement des usagers une priorité ».

C’est à ce titre qu’un conseil pour l’engagement en santé des usagers vient d’être mis en place. La HAS entend aussi inciter aux meilleures pratiques participatives en santé par une recommandation sur l'engagement en santé.

L’enjeu est que se développent des démarches participatives, pour un plus grand engagement individuel ou collectif des usagers, au bénéfice de leur santé, de celles de leurs pairs ou de leur expérience dans le secteur de la santé ou du social.

On entend par démarches participatives, toute démarche au cours de laquelle les patients ou les personnes accompagnées ou leurs représentants, légaux ou associatifs, donnent leur avis, collaborent ou co-construisent un projet de santé les concernant, avec des professionnels dans une relation d’apprentissage réciproque.

Dans ce cadre, il est apparu judicieux de recueillir les expériences qui se déploient aujourd’hui en France.

 

Répondre au recueil d’expériences

 

Quel est l’objectif de ce recueil d’expériences ?
 

Il s’agit de recueillir des expériences françaises de démarches participatives où les personnes soignées ou accompagnées ou leurs représentants collaborent avec les professionnels du système de santé ou du secteur social ou médico-social, dans le cadre d’un projet de santé.

Ce recueil, le plus large possible, permettra d’identifier des expériences « remarquables » pour illustrer concrètement les différentes dimensions de la recommandation à venir.

Ces démarches peuvent s’inscrire dans différents contextes, et notamment :

    - au sein des communes et des quartiers (par exemple : ateliers Santé Ville, etc.) ;

    - au sein d’un lieu d’accompagnement social ou médico-social des personnes,

    - au sein d’un lieu de soins (à domicile, en cabinet de consultations, centres ou réseaux de santé, maisons de santé pluriprofessionnelles,
      services et établissements) ;

    - au sein d’un service ou d’une direction en charge des démarches d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins et
      accompagnements ;

    - au sein de structures d’enseignement ou de formation des étudiants et professionnels de santé et du secteur social et médico-social ;

    - au sein des structures ayant des missions de recherche ou d’évaluation en santé ;

    - au sein de groupes de patients ou de personnes accompagnées, notamment à visée communautaire, d’auto-support, d’entraide mutuelle,
      de pair-aidance ;

    - sur les réseaux sociaux (blog, sites d’information, sites participatifs, services numériques, etc.).


Qui peut répondre à ce recueil d’expériences ?
 

Peut répondre au questionnaire ci-dessous toute personne ou organisation engagée dans une démarche participative collective, où professionnels et patients ou personnes accompagnées, engagés ou non dans une association, ont été invités à donner leur avis, à collaborer ou à co-construire un tel projet.

Sont notamment concernées parmi les organisations :

    - les associations d’usagers (associations de patients ou d’usagers du système de santé, associations de personnes accompagnées dans le
      champ social ou médico-social, associations d’aidants, associations familiales, etc.) ;

    - les structures professionnelles mettant en œuvre des soins ou accompagnements dans le champ social, médico-social ou sanitaire ;

    - les structures ayant des missions d’enseignement ou de formation, de recherche ou d’évaluation en santé ;

    - les structures ayant vocation à informer des usagers, à recueillir leurs avis ou à leur adresser des services dédiés.


Jusqu’à quelle date pouvez-vous participer à la consultation ?

  Jusqu’au 31 mai inclus
 

À quoi va servir votre contribution ?

Votre retour d’expérience sera analysé par le groupe de travail en charge de l’élaboration de la recommandation.

Ce groupe de travail comprend à part égale des usagers et des professionnels. Il retiendra certaines des expériences transmises et les rendra publiques sur le site de la HAS pour illustrer des démarches participatives réalisées en France.


Que deviennent les données personnelles collectées ?

Les données personnelles (nom, coordonnées) des personnes répondant au questionnaire font l’objet d’un traitement de données par la HAS. Aucune donnée de santé n'est recueillie. Les données recueillies sont à destination uniquement des agents de la HAS. Elles servent uniquement à pouvoir revenir vers vous au cours de l’élaboration de la recommandation. Ces données seront conservées uniquement pour la durée nécessaire à  cette finalité. Toutefois, si vous souhaitez pouvoir être recontacté par la HAS pour d’autres projets, vous pourrez le signaler en fin de questionnaire.

Conformément à la loi « Informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès, d’opposition, de rectification et de suppression des données vous concernant par mail à l’adresse suivante dpo[at]has-sante.fr.
 

Pour plus d’informations : j.andrevert[at]has-sante.fr